La vannerie canarienne

L’artisanat né du palmier canarien

Au fil de l’Histoire, le palmier canarien a servi de matière première pour la fabrication d'une myriade d'objets du quotidien, des paniers aux chapeaux, en passant par les sacs, les balais, les lampes et les porte-bouteilles. L’art de la vannerie est très ancré dans la culture canarienne et se transmet de génération en génération à travers les artisans.

00:00
Título
Cestería canaria
Vídeo
Póster
Imagen poster - Producto Canario - Cestería
Imagen poster - Producto Canario - Cestería
Tipo
Ancho completo
Contenido

Les feuilles du palmier canarien servent de matière première à la majorité des artisans de l’archipel. Le « pírgano », terme utilisé par les canariens pour désigner la tige centrale de la feuille, est l’acteur principal de la vannerie canarienne. Celui-ci laisse place aux cœurs de palmier, avec lesquels on fabrique des pièces comme des chapeaux et des moules pour l’élaboration de fromages appelés « empleitas ». 

Le pírgano était également utilisé comme bâton pour orienter le bétail, ainsi que dans les foyers comme manche à balai. Mais grâce à la créativité et au savoir-faire des maîtres artisans, il est devenu un élément indispensable de la création de pièces de vannerie et d'articles de décoration.


 

Imagen
Imagen - Producto Canario - Cestería - 01
Imagen - Producto Canario - Cestería - 01
Contenido

Les maîtres artisans fabriquent leurs produits à l’aide des feuilles du palmier, qu’ils ramassent ou achètent dans les palmeraies des îles Canaries. Pour ce faire, ils attendent la saison de l’année où les feuilles sont vertes et souples. 

Contenido

L’une des premières étapes consiste à laisser la tige sécher au soleil, pour ensuite la dégarnir de ses cœurs. Il est essentiel, pendant ce processus, de ne pas retirer la peau de la tige afin de préserver la robustesse du produit fini. Pour faciliter le tressage à la main, les tiges sont humidifiées à l’eau. Dans le cas des paniers, les artisans commencent par travailler la base jusqu'à leur donner forme en bâtissant les contours de l’objet.

Contenido

Face au large éventail de produits qu'il est possible d’élaborer avec les feuilles du palmier canarien, chaque artisan se spécialise généralement dans un objet concret, lui conférant une touche personnelle. 

Contenido

Les articles de vannerie étaient pour la plupart destinés au transport d’aliments ou d’autres biens. Ainsi, il était de coutume d’utiliser des paniers pour conserver le pain fraîchement sorti du four, pour transporter les grappes de raisin pendant les vendanges ou pour charger le poisson après une longue journée en mer. Aujourd’hui, une myriade d'objets sont réalisés avec des feuilles de palmier canarien, tels que des jardinières ou des passoires pour les célèbres papas arrugadas.

Imagen
Imagen - Producto Canario - Cestería - 10
Imagen - Producto Canario - Cestería - 10
Contenido

L’un des objets les plus emblématiques de cet art est le traditionnel chapeau de La Gomera, appelé « sombrera graciosera ». Celui-ci est généralement fabriqué à la main par les « sombrereras », les chapelières de l’île de La Graciosa qui ont hérité ce savoir-faire de leur mère ou de leur grand-mère. Un produit authentique, créé avec soin et très pratique pour se protéger du soleil.


 

Contenido

Au-delà des articles de vannerie à la fonction classique, les ateliers traditionnels conçoivent des accessoires de mode et de décoration au caractère canarien affirmé. Ainsi, outre les traditionnels « sombreras gracioseras », vous pourrez admirer des sacs, lampes, tapis et autres objets empreints du charme du fait-main.