L'histoire des peuples indigènes canariens

Les premiers habitants des îles Canaries

Les peuples indigènes canariens, d'origine berbère, ont habité les îles Canaries jusqu'à leur conquête par le royaume de Castille entre 1402 et 1496. S’il est vrai que tous les peuples avaient des racines communes, chaque île avait ses propres lois et coutumes, ce qui entraînait souvent des affrontements entre les villages.

Contenido

On estime que les premiers habitants arrivèrent sur les îles vers le Ve siècle avant J.-C. Ainsi, pendant près de 2000 ans, ils vécurent isolés sur l'archipel, ce qui leur permit de créer leur propre culture et un mode de vie adapté à un environnement sauvage et volcanique.

Contenido

Les autochtones canariens étaient le seul peuple indigène à habiter la région de la Macaronésie. La plupart d'entre eux vivaient dans des grottes, bien que des vestiges d'établissements aient été découverts à Lanzarote et à Grande Canarie, avec une économie fondée sur la chasse et l'élevage ou, dans quelques cas ponctuels, sur l'agriculture. Les animaux autochtones tels que les chèvres et les moutons jouaient un rôle fondamental dans leur subsistance, car ils leur fournissaient non seulement du fromage, du beurre et de la viande, mais aussi des peaux pour les vêtements et des os pour fabriquer des outils. Les peuples indigènes des îles Canaries sont un exemple de développement dans un habitat extrême qui peut aujourd'hui être étudié de près grâce au riche héritage et aux traces archéologiques qui ont été préservées.

Contenido

Le parc archéologique Cenobio de Valerón, à Grande Canarie, consiste en un énorme grenier collectif que les premiers peuples de Grande Canarie utilisaient pour stocker les céréales. Le complexe compte plus de 300 silos (grottes) creusés dans la roche tendre et reliés entre eux à différents niveaux. Vous pouvez le visiter seul, en vous promenant à votre rythme dans cet exploit d'ingénierie préhistorique tout en vous imprégnant du patrimoine culturel de l'île, ou avec un guide qui vous expliquera tous les secrets de cette construction.

Contenido

La Cueva Pintada est un des sites archéologiques les plus importants des îles. L’ensemble se compose d'un hameau qui entoure une caverne creusée dans la roche. Pour y accéder, il faut d'abord traverser une passerelle qui surplombe les ruines de l'ancien établissement d'où vous pourrez voir comment les anciennes demeures étaient organisées et distribuées. Une fois à l'intérieur de la grotte, vous pourrez contempler les motifs géométriques qui ornent ses parois, un bel exemple des représentations artistiques de l'époque que vous pourrez contempler de très près, grâce à la coupole en verre qui protège toute la voûte.

Contenido

Comme d'autres civilisations, les peuples autochtones des îles Canaries pratiquaient également le rite funéraire de la momification. Des études ont montré que leur technique et leur degré de perfection atteignaient des niveaux comparables à ceux de la culture égyptienne. Bien que ce rituel n'ait été coutumier que chez les peuples autochtones de Tenerife (Guanches) et de Gran Canaria (Canariens), les momies sont aujourd'hui considérées comme le plus grand vestige de la culture indigène.

Contenido

Vous pouvez les voir de près en visitant le musée de la nature et de l'homme de Tenerife (musée archéologique) où sont conservés jusqu'à 140 restes embaumés et 12 momies complètes, dont la plus ancienne des îles, vieille de plus de 17 siècles.

Contenido

Bien que la présence autochtone sur les îles ait diminué après la conquête castillane au XVe siècle, les différents efforts de recherche et la sensibilisation culturelle d'aujourd'hui ont contribué à consolider la culture indigène sur toutes les îles. Ainsi, à La Palma (Benahoaritas), on trouve le parc archéologique de Cueva de Belmaco, avec différents sites. Mais il y a également El Julan, sur El Hierro (terre de bimbaches), le musée archéologique de La Gomera (gomeritas), le musée canarien de Gran Canaria (canarios) et des vestiges à Lanzarote et Fuerteventura (majos), qui disposent aussi d'un vaste héritage qui vous rapprochera du passé le plus lointain des îles Canaries.